Que pensent les habitants et les acteurs de la Réserve Naturelle Régionale des Etangs de Belval-en-Argonne?

Publié le 15 juin 2021

La Réserve Naturelle Régionale des étangs de Belval-en-Argonne (RNR) est un paradis pour la biodiversité avec notamment plus de 230 espèces d’oiseaux dénombrées. Est-elle pour autant bien intégrée et perçue par les habitants et acteurs environnants? La ZARG mène l’enquête.

Un groupe d’étudiants de master en aménagement du territoire de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, encadrés par un chercheur de la ZARG et un membre d’Argonne-PNR, ont étudié la perception et l’intégration de la RNR localement.

Une approche développée par Réserves Naturelles de France (RNF) et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et utilisée dans une quinzaine d’autres réserves, pour définir son ancrage territorial.

Réglementation, rôle et connaissance de la réserve, tourisme, patrimoine naturel… De nombreuses questions ont été posées aux habitants des Charmontois et de Belval-en-Argonne ainsi qu’auprès d’une trentaine d’acteurs locaux: élus, associations nature, chasseurs, agriculteurs…

Réponse: la RNR est bien intégrée et acceptée, la réglementation est respectée et les échanges avec les parties intéressées sont positifs dans la grande majorité des cas. Le travail d’ouverture du site aux acteurs et habitants locaux, réalisé par les gestionnaires et propriétaires, porte ses fruits. Il reste néanmoins des pistes d’amélioration à développer, dont la communication.

Cette enquête contribue également à un travail au niveau national. L’idée est de mieux comprendre les facteurs qui améliorent la perception des espaces naturels comme les Etangs de Belval-en-Argonne et l’effet d’un meilleur ancrage territorial sur les écosystèmes. Résultats prévus dans les années à venir.

Petite histoire des étangs

Creusés au XIIIème siècle par les moines, ls sont devenus un domaine privé après la révolution et le sont restés jusqu’en 2007. Des travaux peu respectueux du site ont entraîné des protestations de la commune de Belval-en-Argonne et des associations de protection de la nature qui ont abouti au rachat du site en 2009.l'Association Belge Natuurpunt, la LPO, le Conservatoire des Espaces Naturels de Champagne-Ardenne (CENCA) et la Commune de Belval-en-Argonne sont alors devenus propriétaires en indivision des étangs, qui jouent un rôle majeur dans la protection des zones humides.

Anecdote sur les étangs

Ils ont toujours fait partie des habitudes de vie des habitants. Longtemps gérés par des responsables locaux employés par les propriétaires privés, ils assuraient l’approvisionnement des habitants en cuisses de grenouilles, carpes et autres poissons. La réglementation mise en place par les nouveaux gestionnaires a pu apparaître comme une contrainte, surtout pour les Charmontois qui bénéficient moins de la notoriété du label RNR. Des pêches traditionnelles continuent à être pratiquées mais avec des rendements moindres qu’auparavant. Cela permet de maintenir cette pratique ancienne, bien ancrée dans le territoire.

Contacts:
Jon Marco Church, Université de Reims Champagne Ardenne (URCA), Laboratoire HABITER
Simon Grégoire et Danielle Joudrier, Association Argonne PNR

Légendes photos:
1-Coucher de soleil sur la réserve (photo:Richard Boulanger)
2-Rréunion de restitution de l'étude (photo: Association Argonne PNR)

Coucher de soleil sur la réserve de Belval - Richard Boulanger Réunion de restitution de l'étude 2021