Bancarisation et mise à disposition des données et des connaissances.

Les recherches développées dans les différents thèmes fédérateurs de la ZARG sont caractérisées par une grande diversité de données (physiques, chimiques, biologiques, politiques, sociétales, etc.) dont la périodicité d’acquisition peut également être très variable, du ponctuel à la mesure continue (ex. réseau LoRa de sondes et capteurs). De plus, le projet ZARG repose sur un partenariat fort avec des structures locales et citoyennes (associations, collectivités territoriales, fédérations de chasse, etc.), très impliquées dans leur territoire et fortement intéressées par la gestion des écosystèmes et des ressources locales ainsi que par les problématiques de santé publique, de qualité de vie et d’environnement.

Des échanges étroits entre les équipes de recherche scientifique et les structures locales sont donc nécessaires pour :

►assurer la cohérence et l’adéquation entre les questions scientifiques et les attentes sociétales et environnementales ;
►permettre une évolution des démarches scientifiques en accord avec l’apparition de nouveaux questionnements, l’acquisition de nouvelles informations, le développement de protocoles et démarches analytiques et l’émergence de nouvelles pratiques (de gestions environnementales, agricoles, sociétales etc.) ;
►garantir l’intégrité et la continuité des jeux de données acquis sur le long-terme, comme proposé dans le cadre du monitoring adaptatif.

Contact : iris.barjhoux@univ-reims.fr

Base de données